L'Ombre du Z !

Visite du QG d'une bien étrange et sympathique confrérie.


La Confrérie Royale des Zigomars est une organisation gaumaise.

Celle-ci organise chaque année une fête publique à la date du premier mai où chacun vient goûter le nouveau Zigomar. Ses membres portent fièrement le costume traditionnel gaumais.

 

Fondée en 1923, par un groupe de bourgeois Virtonais, amateurs de mystère, d’opposition et de guindaille, la Confrérie des Zigomars a fait ses premiers pas dans une sombre cave du Faubourg d’Arrival. Sous inspiration maçonnique, sans jamais exprimer d’opinion philosophique, la confrérie transporta progressivement ses pénates dans le site de la Mère-Dieu, au fond de la vallée de Rabais. Elle devint une confrérie roturière, excluant toute appartenance aux associations nobles et togées, se contentant de revêtir le costume traditionnel gaumais : le sarrau, le foulard rouge à pois blancs et la casquette marquée au front par un Z.


L’adhésion à la confrérie comporte une séance d’intronisation où l’impétrant subi les épreuves de l’eau, du feu et de l’air. Le candidat retenu par ses confrères, après avoir répondu aux interrogations du Grand Z, prête le serment de fidélité et revêt le sarrau.


Après un noviciat, le baptême a lieu traditionnellement le premier mai, lors de la fête du printemps, au site de la Mère-Dieu en présence de la foule qui rejoint le chalet pour déguster la soupe aux pois bien connue, boire le Zigomar artisanal et l’orval de l’abbaye.


Le tout Virton est là pour l’encourager et l’acclamer. Désormais, il se proclamera fièrement Zigomar et Co-Seigneur de la Grange-au-Bois, titre de noblesse collectif du Virtonais de souche, depuis l’acquisition historique de ce domaine féodal par la Ville de Virton. Il pourra alors revêtir en plus du sarrau, le foulard rouge à pois blancs et la casquette marquée au front par un Z.


Le repaire des Zigomars, aujourd’hui matérialisé par un chalet en matériaux durs, bâti, détruit, reconstruit au cours des temps, abrite les visiteurs du dimanche, confrères et touristes amoureux de la nature et de la paix. Une charte officielle, d’allure moyenâgeuse, accordée par le Conseil Communal de la Ville, fonde la légitimité et le monopole de la Confrérie des Zigomars sur le domaine sylvestre de la Mère-Dieu.


La confrérie qui est devenue Royale en 1972 est présidée par le Grand Z, assisté du Prieur, de l’Orateur, du Maître de Cérémonies et des autres confrères.

 

Pour vous rendre jusqu'au repaire, rien de plus simple. Il vous est possible de suivre une route goudronnée en voiture jusqu'à un petit parking situé en face de la Confrérie. Néanmoins, pour les amoureux de la nature, de l'art et de la marche, nous vous invitons à prendre le « Sentier des Songes » : un sentier qui arpente le ruisseau de Rabais et qui vous émerveillera à coup sûr par ces œuvres d'art disposées de manière à vous offrir une magnifique randonnée.


Les horaires sont eux aussi relativement simples : tous les dimanches et ce suivant deux horaires : Un horaire d’été : (du 1er mai à la fin septembre) : début à 10h30. Un horaire d’hiver : (du 1er octobre à la fin avril) : début à 17h00.


Quand en 1976, La Confrérie des Zigomars fit du Manneken-pis un des leurs ...ce fut le plus petit ZIZIgomar de l'Histoire !



11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout