Château-Fort de Solre-sur-Sambre

Propriété des Princes de Merode pendant plus de 250 ans


Le Château de Solre-sur-Sambre fut construit entre la fin du XIIIème et le début du XIVème siècle, et plusieurs fois remanié au cours du temps, il est un fleuron architectural local. Magnifiquement conservé, il possède l'architecture typique des châteaux forts du Moyen-Age et est entouré de douves alimentées par la rivière Thure.


Le château est situé sur la place du village de Solre-Sur-Sambre. Avec sa rigueur, son austérité et sa sobriété, il contribue à la beauté de cette charmante localité.

Il est considéré par beaucoup de spécialistes et d'amateurs d'architectures comme étant le mieux conservé et le plus beau château-fort de la province du Hainaut.

 

La légende des deux tours en ruine du château de Solre-sur-Sambre

La légende dit qu'il y a très longtemps les seigneurs de Solre-sur-Sambre et de Neuville étaient en perpétuel conflit à cause d'un terrain de chasse marécageux situé entre Solre-sur-Sambre et Merbes-le-Château appelé anciennement Merbes la Poterie. L'endroit était appelé "Les champs de Préïl" et était principalement convoité pour son gibier d'eau qui s'y reproduisait facilement. Le seigneur de Solre revendiquait son droit de chasse sur ses terres se situant sur la rive droite de la Sambre et entre Jeumont et La Buissière tandis que le seigneur de Neuville prétendait avoir hérité d'un droit de chasse sur les Champs du Préïl. Depuis longtemps, des combats sanglants éclataient entre eux et les batailles se terminaient souvent sur un statu quo malgré tous les morts inutiles. Une énorme sécheresse s'abattit ensuite sur la région et une grande famine s'en suivit. Le seigneur de Neuville pris l'initiative alors de traverser la Sambre asséchée afin de chasser le gibier du champs de Préil avec ses forces. En apprenant la nouvelle, le seigneur de Solre rappliqua les siennes et une bataille sanglante s'ensuivit de nouveau. Le combat tourna rapidement court et le seigneur de Solre fut bientôt forcé de rabattre ses troupes et sa famille dans les tours du château. La nuit tomba quand le seigneur de Neuville investit la forteresse de Solre. Le combat fut donc remis au lendemain. L'ampleur des pertes subies dans les deux camps calmèrent les ardeurs et, le lendemain, le seigneur de Neuville proposa un compromis. Il laisserait la vie sauve aux habitants et les terres au Seigneur de Solre à condition que celui signe un acte à son suzerain lui permettant de chasser sur les Champs du Préïl. Il exigea aussi de détruire les deux tours afin de s'assurer de pouvoir chasser à cet endroit en sécurité. Le seigneur de Solre, trop heureux de pouvoir sauver son peuple et son domaine acquiesça et signa l'accord au plus vite. Et c'est ainsi, selon la légende, que les deux tours en ruine du château de Solre-sur-Sambre ne furent jamais reconstruites même après la disparition de la seigneurie de Neuville.

Cette légende n'est pas, à notre connaissance, historiquement confirmée. Les documents d'époques sont bien évidemment très rares et nous ne les possédons pas.

Il semblerait que le nom de Solre-sur-Sambre vient du celte sol-ara signifiant eau boueuse, comme les marécages dont nous parlons. Le mot Sambre vient de la rivière la Sambre qui traverse le village.

 

Un château-fort est par définition inhabitable selon les critères de confort minimaux actuels possibles. Ce château n'est donc pas meublé et offre donc peu d'intérêt pour son intérieur.

Ce château est une propriété privée et n'est pas accessible au public en ce qui concerne l'intérieur.

L'extérieur est accessible en permanence aux visites libres. C'est l'occasion d'en profiter pour se promener dans le charmant village de Solre-sur-Sambre.


https://www.erquelinnes.be/loisirs/tourisme/syndicat-dinitiative/patrimoine-et-visites/chateau-fort-de-solre-sur-sambre-1






19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout